PAZH
Projet d’Appui à la gestion
durable des Zones Humides
critiques du Gabon

Accueil > LE PROJET > CONTEXTE

CONTEXTE

En adhérant à la Convention de Ramsar sur les zones humides en 1987, le Gabon s’est engagé à inscrire un ou plusieurs sites sur la liste des sites Ramsar ou Zones Humides d’Importance Internationale (ZHII), donnant ainsi suite au principal pilier de cette Convention. Au total, ce sont neuf (9) sites que le Gabon a classés, à ce jour, sur la liste des sites Ramsar, totalisant 2,8 millions d’hectares. Il s’agit de Pongara, Akanda, Wonga‐Wongué, Setté‐Cama, Loango, Birougou, Ivindo, Bas‐Ogooué et Chutes de Mbougou‐Badouma et Doumé. Les écosystèmes, sur ces sites, remplissent de multiples fonctions écologiques, et regorgent d’une importante biodiversité. Ils fournissent plusieurs autres biens et services aux populations. Le 30 août 2002, la préservation des écosystèmes humides du Gabon prend une nouvelle dimension avec la création d’un réseau de 13 parcs nationaux couvrant plus de 3 millions d’hectares, soit plus de 11 % de la superficie totale du territoire. Six des parcs nationaux du Gabon (Akanda, Pongara, Wongha Wonghé, Loango, Ivindo, Birougou) ont un double statut de parc national et site Ramsar. La création de ce réseau visait à la fois à garantir la gestion durable d’une biodiversité exceptionnelle et à améliorer substantiellement la contribution du secteur « Forêt‐Environnement » dans la construction de la richesse nationale. Pour développer un cadre de gestion de ses sites Ramsar et améliorer leur capacité à valoriser les bénéfices fournis par les zones humides, le gouvernement gabonais a sollicité et obtenu le concours du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) qui lui a accordé un don de sept millions cinq cent vingt et un mille dollars (USD 7.521.000). C’est dans ce contexte que le Projet d’Appui à la gestion durable des Zones Humides (PAZH) a été mis en place en 2014. La gestion de ce projet est assurée par la Direction Générale de l’Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN) et l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN).



Contact | Plan du site | Se connecter | Mentions légales | admin tech